Méditation

La méditation vise à transformer l’esprit. Chacun de nous a un esprit, chacun peut travailler avec celui-ci. La méditation permet de cultiver et de développer certaines qualités humaines fondamentales, de la même façon que d’autres formes d’entraînement nous apprennent à lire, à jouer d’un instrument de musique ou à acquérir toute autre aptitude.

L’objet de la méditation est donc l’esprit. Pour le moment, cet esprit est à la fois confus, agité, rebelle et soumis à d’innombrables conditionnements et automatismes. La méditation n’a pas pour but de le briser ni de l’anesthésier, mais de le rendre libre, clair et équilibré.

Nous déployons beaucoup d’efforts pour améliorer les conditions extérieures de notre existence, mais en fin de compte c’est toujours notre esprit qui fait l’expérience du monde et le traduit sous forme de bien-être ou de souffrance. Si nous transformons notre façon de percevoir les choses, nous transformons la qualité de notre vie. Et ce changement résulte d’un entraînement de l’esprit que l’on appelle « méditation ». Se transformer intérieurement en entraînant son esprit est la plus passionnante des aventures.

La compréhension dont il s’agit ici consiste en une vision plus claire de la réalité. La méditation n’est pas un moyen d’échapper à la réalité, mais au contraire de nous faire voir la réalité telle qu’elle est, au plus près de ce que nous vivons, de démasquer les causes profondes de la souffrance et de dissiper la confusion mentale qui nous incite à chercher le bonheur là où il ne se trouve pas.

Il serait dommage de sous-estimer la capacité de transformation de notre esprit. Chacun d’entre nous dispose du potentiel nécessaire pour s’affranchir des états mentaux qui entretiennent nos souffrances et celles des autres, pour trouver la paix intérieure et pour contribuer au bien des êtres.

Nos traits de caractère perdurent tant que nous ne faisons rien pour les améliorer et que nous laissons nos dispositions et nos automatismes se maintenir, voire gagner en force pensée après pensée, jour après jour, année après année. Mais ils ne sont pas intangibles.

Si nous apprenions à cultiver l’amour altruiste et la paix intérieure, et que parallèlement, notre égoïsme et son cortège de frustrations s’atténuaient, notre existence ne perdrait rien de sa richesse, bien au contraire.

C’est aussi en développant nos qualités intérieures que nous pouvons le mieux aider les autres. La raison d’être ultime de la méditation est de se transformer soi-même pour mieux transformer le monde, ou de devenir un être humain meilleur pour mieux servir les autres. Elle permet de donner à la vie son sens le plus noble.

Le fruit de la méditation est ce que l’on pourrait appeler une manière d’être optimale ou un bonheur authentique. Ce bonheur-là n’est pas constitué d’une succession de sensations et d’émotions plaisantes. C’est le sentiment profond d’avoir réalisé de la meilleure des façons le potentiel de connaissance et d’accomplissement qui se trouve en soi. L’aventure en vaut la peine.

Pour conclure, souvenons-nous que notre esprit peut être notre meilleur ami comme notre pire ennemi. Le libérer de la confusion, de l’égocentrisme et des émotions perturbatrices est donc le meilleur service que nous puissions rendre à nous-mêmes et à autrui.

L’art de la méditation

La méditation n’est pas affaire de mots mais de pratique. Il ne sert à rien de lire maintes fois le menu d’un restaurant ; ce qui compte, c’est de se mettre à table. Il est néanmoins utile de disposer des lignes directrices qu’offrent les ouvrages des sages du passé. Ces derniers contiennent des mines d’instructions qui exposent clairement le but et les méthodes de chaque méditation, le meilleur moyen de progresser et les pièges qui guettent le pratiquant.

Étymologiquement, les mots sanskrit et tibétain traduits en français par « méditation », sont respectivement « bhavana », qui signifie « cultiver », et « gom », qui signifie « se familiariser ». Il s’agit principalement de se familiariser avec une vision claire et juste des choses, et de cultiver des qualités que nous possédons tous en nous mais qui demeurent à l’état latent aussi longtemps que nous ne faisons pas l’effort de les développer.

Mathieu Ricard

Un commentaire sur “Méditation

  1. C’est vraiment super et je souhaiterais tellement que tous les humains bénéficient et surtout pratiquent cet enseignement, ce qui contribuerait, j’en suis sûr, à faire baisser la violence dans le monde actuel!
    Love!
    Amour

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s