Noir sur Blanc (2009) – Pagonis Pagonakis & Susanne Jäger

Noir sur BlancSous le nom de Kwami Ogonno – un immigré venu de Somalie maîtrisant bien l’allemand, Günter Wallraff parcourt l’Allemagne d’est en ouest et du sud au nord pour découvrir ce pays et ses habitants. Il se mêle incognito aux fans déchaînés d’une équipe de football ; s’efforce de louer tour à tour un appartement, un jardin ouvrier ou une place de camping ; cherche du travail ; invite une femme à danser…

Et mal lui en prend dans la plupart des cas. De la discrimination grossière à la menace physique en passant par tous les registres de l’insulte, le citoyen allemand lambda offre à la caméra cachée de Günter Wallraff une image dévastatrice, empreinte de racisme ordinaire et de violence larvée. Et si quelques heureuses surprises sont aussi parfois au rendez-vous, l’odyssée de Kwami Ogonno montre combien la xénophobie reste vivace au sein d’une société soi-disant ouverte et multiculturelle.

Dans ce film coup de poing, qui choque, révolte et émeut, l’insondable bêtise de la plupart est tempérée par l’humanité et l’humour de quelques-uns. Un road movie toujours inattendu qui a divisé les esprits en Allemagne.

Source: Arte

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s