Baraka (1992) – Ron Fricke

Baraka« Baraka » en langage soufi signifie « souffle de vie ». Ce documentaire n’est autre qu’une invitation à découvrir notre planète sous toutes formes de cultures, de religions, de géographie et pose un regard sur notre société de consommation urbaine parfois dure.

Sans aucun dialogues et sans histoire, Baraka est un film universel filmé sur 24 pays sur une période de quatorze mois et qui n’hésite pas à aller dans les sites les plus reculés et les plus rares de la Terre. Il s’établit comme un véritable état des lieux de notre civilisation.

Le film alterne des séquences montrant des paysages naturels et des rites religieux ou spirituels humains, filmés sur les six continents. Au cœur du film, des séquences plus pénibles (accompagnées notamment de morceaux de Dead Can Dance dont The Host of Seraphim) montrent les aspects destructeurs de l’humanité : la misère, la destruction, la guerre, etc. 

2 commentaires sur “Baraka (1992) – Ron Fricke

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s