Pourquoi l’Empire est-il en train de lacérer la Syrie – MM

Toutes les histoires de ressources naturelles ne sont que le sommet artificiel de l’iceberg. Pour envahir on trouve toujours des raisons. Et aux yeux de l’Empire, une population est bien plus importante que des ressources naturelles. Une âme n’a ni prix ni date d’échéance !

Quelques raisons :

● Le port de Tartous – point stratégique pour la Russie. C’est son seul et unique point d’entrée en mer Méditerranée. La Syrie est par conséquent un allié important pour la Russie, d’où le soutien russe depuis le début de la tentative d’invasion/changement de régime.

● Le sécularisme, la laïcité, la tolérance qui règne en Syrie représente un sérieux problème pour l’Empire qui veut à tout prix des extrémistes dans la région pour pouvoir par la suite justifier la guerre qui détruira ou unifiera cette même région (projet du Grand Israel).

● La Syrie est encore un État souverain. Si vous prenez une carte géographique de ce que l’Empire a baptisé le Moyen-Orient, vous verrez qu’il ne reste plus aucun pays souverain ayant une frontière avec Israel, à part la Syrie. Israel est entouré de régimes fantoches.

● L’Empire doit punir la Syrie pour avoir osé soutenir le Hezbollah libanais et la Palestine. Je laisse le secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah, vous expliquez lui-même la situation dans la vidéo que vous trouverez plus bas.

● Les accords de défense Syrie-Iran signés en 2006 ne réservent que de mauvaises surprises pour l’agresseur. Attaquer la Syrie est une manière d’attaquer l’Iran, faire d’une pierre deux coups. L’Empire ayant pris un retard considérable sur la Syrie, tente d’affaiblir l’Iran en imposant des sanctions toujours plus dures. Il sait que l’Iran aide la Syrie et il est extrêmement vexé d’avoir mal calculé son coup. 

Essayer de faire d’une pierre deux coups quand on a pas la mainmise est tout simplement à l’image de la société occidentale : décadent. Faire du travail à la va-vite ne paie jamais, mais le crime paie et ça l’Empire le sait. Ce qu’il ne savait pas c’est qu’il allait rencontrer une résistance aussi féroce.

Une autre raison est que les valeurs de la société syrienne ne sont pas encore détruites mais bien présentes. Ceci est également applicable au toujours plus petit nombre de pays dans le monde qui ne sont pas encore tombés sous l’asservissement total de l’Empire. Alors, comme l’Empire est fâché car il n’arrive pas à détruire ces valeurs, ces coutumes et ces mentalités, il détruit les buildings.

C’est la technique du Lingchi ou ‘mort des milles coupures’ qui a été choisie pour la Syrie.

C’est tout de même incroyable, quand on pense à la situation en Occident aujourd’hui, il y a de quoi se demander ou est-ce qu’ils trouvent la force d’aller foutre la merde ailleurs. Toutes ces guerres sont une fois de plus la preuve irréfutable que toutes ces histoires de crise économique ne sont que pure foutaise ayant pour objectif de mettre les gens à mal, à tous les niveaux.

Tout le monde sait que la guerre coute très chère, à tous points de vue, mais où trouvent-ils l’argent ? Simple, nulle part. Ils le créent à profusion. La dette, ils l’ont créée, des milliards de gens en souffrent, et pourtant elle n’existe pas dans notre monde. « J’ai rendez-vous avec la dette, quelqu’un peut-il me dire ou je peux la trouver ? ». La crise est réelle, ses origines sont artificielles. 

Pour l’Empire, la route qui mène à Téhéran passe par Damas. Ce qui est tout de même intéressant c’est que les mêmes mots sont toujours utilisés pour justifier le djihad que mène l’Empire (plus connu sous le nom d’intervention humanitaire).

« J’ai une idée les gars, si on dessine un cœur sur nos bombes elles ne toucheront pas les civils ». Ce qu’il y a d’incroyable dans ce raisonnement est qu’on a déjà accepté le fait que de bombarder des cibles militaires est acceptable. « Après tout, c’est des soldats, ils savaient ce qu’ils risquaient ».

C’est vrai, mais nos états ne sont pas en guerre, ils sont en mode agression, ce sont de vrais voyous et non pas de simples petites racailles. Ces soldats ne défendent pas leurs pays après que ceux-ci aient attaqués les nôtres, ils les défendent contre les nôtres.

Pour reprendre les mots du général Smedley Butler : la guerre est un racket. Mais le must du must, c’est tout de même quand on se fait racketter en faisant croire que c’est pour notre bien. Mots à retenir : « Dictateur, Tyran, Monstre, Sanguinaire, Despote, Population en danger, Démocratie, Liberté, Crime contre l’humanité, Crime de guerre, Valeurs humaines, Droits de l’homme, Blablabla ». 

Le politiquement correct est devenu insupportable pour tout le monde alors lançons nous pour une traduction de ces mots plein de bonne volonté : « Je vais venir péter ton pays de manière tellement profonde qu’on entendra plus parler de toi et c’est toi qui paiera pour ça, parce que c’est de ta faute ! ». 

Le président syrien élu par le peuple syrien, Bashar Al-Assad, est aujourd’hui présenté comme le cancer de la terre alors qu’il était présenté comme l’homme du progrès par l’Occident avant le début de la campagne d’invasion.

On entend des arguments plus incroyables les uns que les autres, du genre « En Syrie, on est président de père en fils ». Tout ça parce que le père de Bashar, Hafez Assad, était effectivement président avant que son fils lui succède.

En Occident, depuis combien de temps les familles royales sont-elles au pouvoir ? Certains ignorants profonds vous diront avec arrogance qu’elles n’ont qu’un rôle de figurant parce qu’ils répètent ce qu’on leurs dit et n’ont aucune idée de ce qui se passe réellement autour d’eux. L’ignorance profonde c’est celle de celui qui « ne sait pas qu’il ne sait pas ».

Et dans la majeure partie des pays occidentaux qui n’ont pas ou qui n’ont plus de royauté, le pouvoir est et reste entre les mains des mêmes groupes pendant qu’ils font danser les marionnettes (président et autres) pour le grand public afin de lui faire croire au changement (mot surutilisé en politique). Morale de l’histoire : regardons dans le miroir avant d’utiliser les jumelles.

La tentative de l’Empire a jusqu’à présent échouée mais il n’est pas difficile de comprendre qu’il ne veut pas lâcher prise. En effet, l’Empire ne tolère pas la négation dans la réponse. Combien de temps cela va-t-il encore durer ? Quoiqu’il en soit et quoiqu’il arrive, l’Empire a déjà perdu. Il a montré ses limites et ses faiblesses. Ce n’est plus qu’une question de temps.

Savez-vous comment réagir face à un serpent ? Faites comme lui, garder votre sang-froid.

Bassam Tahhan : Pourquoi on veut détruire la Syrie

Vous pensez que vous n’avez aucun pouvoir de faire changer tout ça, que vous n’êtes juste qu’un individu qui n’a aucun poids… Faux ! Conscientisez-vous et conscientisez les gens autour de vous. Le pouvoir des pensées est énorme, qu’elles soient bonnes ou mauvaises. Le pouvoir de la parole, des convictions et des valeurs aussi.

Détruire la Syrie c’est détruire une partie de notre histoire à tous ! Avant cet épisode nous avons assisté à celui de l’Iraq, ils ont détruit une partie de notre histoire à tous. Sans compter les victimes évidemment. Aujourd’hui nous avons plus que jamais besoin de (ré)apprendre de ces civilisations. Et de tant d’autres choses aussi…

Pour vous donner un exemple, qui peut paraître tout bête, parlons du savon d’Alep et de la pierre d’alun. Le savon d’Alep est un savon qui est utilisé depuis des milliers d’années et contrairement à votre savon préféré qui sent très bon, il n’est pas fabriqué pour vous tuer à petit feu.

Les méthodes de fabrication et d’utilisation sont vielles de plusieurs millénaires. La pierre d’alun quant à elle est un excellent « déodorant ». Je l’ai mis entre guillemets car elle n’a pas d’odeur (normalement) et son action consiste à neutraliser l’odeur de la transpiration. Elle peut également être utilisée comme après-rasage afin de stopper les saignements dus aux micro-coupures. 

Mère nature est une marque qui propose des produits qui peuvent être excellent pour votre corps.

Jetez un coup d’œil dans votre salle de bain. Comptez combien de marques différentes vous avez en partant du savon/gel douche jusqu’au dentifrice en passant par la crème hydratante ou autre. Le nombre que vous obtiendrez n’est rien d’autre qu’une variété moderne de poisons destinés à alterner votre système biologique de manière esthétique.

Le problème de la Syrie n’est pas Assad. Le problème de la Syrie est qu’elle s’est retrouvée sur le chemin de l’Empire, ou l’Empire s’est retrouvé sur son chemin plutôt.

L’issue du combat est encore incertaine mais peut-être deviendra-t-elle la définition d’une tragédie transformée en triomphe.

La véritable histoire de ce qui joue en Syrie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s