Omar Al-Mokhtar

Le célèbre héro Ahmad Omar Al-Mokhtar a passé toute sa vie dans les montagnes, luttant pour l’amour de Dieu et mourut en martyr. Il mérita le titre de « Cheikh des militants et grand pionnier de la lutte ».

Né en 1862, Omar Al-Mokhtar Ben Omar Ben Farhan est le fils de Mokhtar Ben Omar et de Aïcha Bent Mohareb. Il n’avait que 16 ans quand il perdit son père, parti pour le pèlerinage. Il vécut son adolescence dans l’amertume de l’orphelinat. Il a grandi dans les mosquées des Senousseya. Pendant 8 ans, il suivit des cours de sciences islamiques à l’institut supérieur. Ses hautes qualités morales lui attirèrent l’admiration des cheikhs et la confiance de ses chefs. Il fut nommé en 1897, par El-Sayed El-Mahdi, cheikh de la mosquée Al-Okour.

Invasion de la Libye par l’Italie

Pour l’Italie, la Libye était un objectif et un but pour les trois raisons suivantes :

1. La Libye faisait partie de l’ancien Empire romain, et l’Italie cherchait à récupérer ses droits historiques.

2. La nature des situations socio-économiques en Italie à l’issue de la révolution industrielle.

3. L’état d’instabilité de la région et la préoccupation des autorités ottomanes par leurs problèmes intérieurs.

Le gouvernement italien adressa un avertissement au gouvernement ottoman pour mettre fin à l’anarchie, puis lança des raids contre les côtes libyennes. Le 5 novembre 1911 était proclamé l’occupation de Tripoli-Ouest. La Turquie se rendit et signa un accord de conciliation avec l’Italie à Ouchy-Lausanne en 1912.

Lutte d’un peuple… un début sans fin

Répondant aux directives d’El-Sayed Idriss, Omar El-Mokhtar conduisit le peuple libyen à la défense du pays, et adopta une stratégie de lutte contre les Italiens, basée sur la formation d’un commandement militaire unifié, sur la collecte de taxes sur les animaux et les récoltes, alors que les tribus équipaient les moudjahiddin en armes et en approvisionnements. Tous ces efforts firent de la résistance un tissu socio-économique très solide.

Omar El-Mokhtar engagea une lutte de guérillas, dans les grottes, dans les forêts et dans les vallées du mont vert. Cette stratégie lui permit de créer de multiples embuches à l’ennemi et de surprendre, avec rapidité, l’armée italienne, organisée, nombreuse et mieux armée.

En 1922, quand le pouvoir devint fasciste, l’Italie renia tous ses accords avec Idriss El-Senoussi (roi de Libye) et reprit sa politique de violence et de terrorisme.

Idris El-Senoussi émigra vers l’Egypte en 1922 et les tribus de la résistance exercèrent le commandement effectif sous le leadership d’Omar Al-Mokhtar.

Quand le mouvement de la résistance se trouva à court d’équipements et de munitions, Omar Al-Mokhtar demanda l’aide d’Idriss El-Senoussi qui ne put l’aider, car il ne possédait rien.

Résistance d’Omar Al-Mokhtar

Mais Omar Al-Mokhtar poursuivit sa lutte, sans se lasser et sans désespérer. Il s’est montré aussi solide que la montagne. La résistance s’engagea dans de multiples combats et le cercle des activités des moudjahiddins s’élargit dans le mont vert. Le nom d’Omar Al-Mokhtar brilla et il s’illustra comme chef adroit sachant performer le système d’attaque et de fuite, et graduellement, les tribus arabes se joignirent aux rangs des combattants.

Les Italiens s’imaginèrent pouvoir le séduire par l’argent, lui proposant une somme mensuelle de 50 mille francs, en échange de la signature par Sayed Reda, représentant d’Idriss El-Senoussi dans le mouvement de la résistance, d’un traité de paix avec eux, mais Omar Al-Mokhtar refusa en disant : « Notre foi profonde nous incite au djihad ».

Omar Al-Mokhtar a réussi à réaliser plusieurs victoires légendaires contre l’armée italienne, dont les combats d’El-Kafra, El-Rahiba, Akila, El-Matmoura, Karassa. Il gagna la confiance des Libyens qui le suivirent aveuglément.

Génocide d’un peuple

Face à l’escalade de la lutte contre les Italiens, le colonisateur adopta des méthodes plus féroces et Graziani prépara une grande campagne pour occuper El-Kafra, transformée en base à la résistance, puis en cherchant à fermer graduellement les frontières du pays avec l’Égypte, le Tchad et le Soudan, aux fins d’étouffer Omar Al-Mokhtar dans le mont vert. Le colonisateur décida par conséquent d’emprisonner les habitants de Bakra dans des camps de mort collective, un des actes les plus atroces du colonialisme italien. Cent mille habitants avaient été emprisonnés dans les camps de détention, 20 mille citoyens seulement en sortirent vivants, si bien que cet acte a été surnommé « l’holocauste italien ».

Ses qualités

Omar Al-Mokhtar avait été aimé par le peuple libyen, non seulement pour son héroïsme, mais surtout pour son éthique morale et pour ses bonnes qualités, si bien que sa célébrité a dépassé les frontières. Il était un excellent politicien, aussi bien qu’un militant adroit. La lutte était pour lui une question vitale et un but majeur. Quand on le conseillait d’arrêter sa lutte, car il avait vieilli, il entrait dans une colère furieuse.

Il ne se maria qu’une seule fois et mit au monde un fils, nommé Mohammad Omar Al-Mokhtar.

L’emprisonnement

Le 12 septembre 1931, alors qu’il effectuait une mission d’exploration avec 40 cavaliers de ses hommes, Omar Al-Mokhtar tomba dans une embuscade que lui avaient préparée les Italiens à proximité du mont. Les Italiens lui avait coupé la route et un combat se déroula entre les deux parties : seul Omar Al-Mokhtar en sortit vivant. Il fut arrêté et livré au commandement italien.

Graziani, le vice-maréchal du gouverneur général Baudina, de Tripoli et Barca, lui proposa l’amnistie générale, à condition qu’il adresse un appel aux moudjahiddins, les incitants à arrêter les combats. Mais, Omar Al-Mokhtar refusa l’offre, et préféra mourir en martyr, car sa conscience et sa religion rejetaient l’humiliation.

Le jugement

Le 15 septembre 1931, il fut jugé rapidement en une heure et quart, et condamné à mort. Le mercredi matin du 16 septembre 1931, la Libye a été le théâtre de sa mise à mort devant plus de 20 mille citoyens. Al-Mokhtar s’avança à pas sûrs, le visage éclairé par la foi, en répétant les deux chahadaa, puis rapidement, les Italiens ont transporté son cadavre vers le cimetière d’El-Saberine à Benghazi. Une garde endurcie entourait sa tombe.

 Effets de la condamnation

Sa condamnation à mort avait été fortement dénoncée partout dans les pays islamiques et arabes, où plusieurs manifestations populaires énormes se soulevèrent, et où la prière de l’absent était effectuée.

La résistance nationale, par sa disparition, perdait un de ses piliers essentiels et son activité et son efficacité s’en ressentirent.

Le 24 janvier 1932, le gouvernement italien annonça l’occupation militaire de toute la Libye après 20 ans de résistance libyenne.

Ce n’est qu’après la seconde Guerre mondiale que la Libye fut soumise à la supervision des Nations Unies. Mais, face aux mouvements de résistance renouvelés, et à l’activité politique, la Libye fut proclamée, le 24 décembre 1901, « Royaume uni de la Libye ».

Le martyr honoré

La Djamahereya libyenne considère le 16 septembre jour de deuil et de commémoration du martyr Omar Al-Mokhtar. Un musée a été créé à l’occasion de cette commémoration et a inclue toutes les armes utilisées par Cheikh El-Moudjahiddin et ses compagnons contre l’invasion italienne.

De même, la monnaie libyenne porte l’effigie d’Omar Al-Mokhtar, et en 1999, le président yéménite Ali Abdoullah Saleh a décerné à son fils Mohammad Omar Al-Mokhtar la décoration de l’indépendance de premier degré.

Plusieurs associations créées portent son nom, à l’exemple de celle qui se trouve dans la ville de Barka. Un club a été fondé en Egypte en 1940 et porte son nom.

Film : Omar Al-Mokhtar – Le lion du désert

Livre : Chronique d’une pendaison mémorable : Omar al-Mokhtar et la résistance libyenne à l’Italie coloniale de Omran Mohamed Burwais.

Source

Un commentaire sur “Omar Al-Mokhtar

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s