Complot mondial contre la santé – Claire Séverac

Après des mois d’enquête Claire Séverac nous démontre pourquoi et comment notre santé est en danger. Une enquête exhaustive et sans concession dont les résultats font froids dans le dos. La guerre d’intérêts sans merci, commencée à l’après-guerre, arrive à son paroxysme. La planète a payé un lourd tribu écologique, la santé de tous n’est plus qu’un marché juteux. Les cartels et multinationales disposent de moyens financiers illimités pour faire taire toutes les consciences. Pour comprendre les interconnexions de ces systèmes mafieux, il fallait dresser leurs portraits et pratiques dans un même ouvrage.

Ce livre dénonce un vrai scandale de notre système de santé actuel. Le récent scandale du Médiator n’est en fait que la partie émergée de l’iceberg. Avant d’être lancés sur le marché, pesticides, additifs alimentaires, médicaments et vaccins sont normalement contrôlés par des autorités sanitaires compétentes. Un des gros problèmes est que bien souvent, ces autorités (OMS, FDA, EFSA, UE, AFSAPPS, Ordre des médecins, EMEA (financée à 70% par les industriels) …) sont noyautées par des "experts" au service d’intérêts particuliers, et qui ne déclarent pas leurs intérêts. Les conflits d’intérêts sont donc fréquents. De plus, ce sont les industriels qui envoient les données aux agences de contrôle. Par exemple, nous avons le cas de l’aspartame qui a été légalisée par Donald Rumsfeld, président de Searle et qui a alors été nommé chez la FDA, alors qu’elle fut bien avant interdite. Parfois, les risques sont minimisés. Parfois, les données sont tout simplement truquées.

Les médias censurent quasi-systématiquement les scandales sanitaires parce qu’ils détiennent des budgets publicitaires, ou bien sont financés par des actionnaires ayant des intérêts croisés entre laboratoires pharmaceutiques et chaînes de télé.

Pendant qu’on culpabilise le citoyen ordinaire pour le réchauffement de la planète, alors qu’il n’est pas le principal responsable, on ne tape pas sur les principaux pollueurs : les industriels (pour le PCB, le chlore, l’aluminium neurotoxique, …)

D’un coté, on nous parle du cannabis qui tue 260 personnes par an sur les routes, et des chiffres de l’insécurité routière qui s’élèvent à 3000 victimes par an.

Mais on ne nous parle pas des 35 000 décès annuels à cause de l’excès de sel dans l’alimentation en France.

On ne nous parle pas non plus des 4090 nouveaux cas par an rien qu’en France de tumeurs cérébrales (Parkinson, …) à cause de l’aspartame. L’aspartame cause en effet des trous dans le cerveau des rats, selon de nombreuses études indépendantes. Il circule toujours autant dans l’Union Européenne.

On ne parle pas non plus des effets secondaires médicamenteux, qui tuent chaque année 13000 personnes, provoquent 140 000 hospitalisations, et coutent 320 millions d’euros alors que 80% des médicaments prescrits n’ont aucun effet thérapeutique. Les centenaires de notre époque sont les derniers à ne pas avoir surconsommé d’additifs ou de médicaments.

On ne nous dit pas non plus que sur les 250 000 nouveaux cas de cancers en France, 212500 sont dus à notre environnement et à la pollution industrielle, le reste seulement aux facteurs génétiques. 1 enfant sur 440 aura un cancer avant 15 ans. La moitié avant l’age de 5 ans. La chimiothérapie ne soigne que 2,6% des cancéreux qui peuvent espérer vivre 5 ans après le début de leur cancer. Pourtant, les industriels n’indemnisent pas encore les malades.

Vidéos

Audios

Source

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s